Le Groupe Hospitalier s’est doté récemment d’un laser dernière génération, permettant la réalisation de chirurgie réfractive, technique utilisée pour corriger la vision des myopes, des faibles hypermétropes et astigmates.

Un nouveau laser plus performant...
Considéré comme l’un des meilleurs équipements haut de gamme existant à ce jour sur le marché, ce nouveau laser présente plusieurs avantages :
- Il est 10 fois plus rapide que la plupart des lasers sur le marché, le patient passe donc moins de temps sous la machine.
- Le système d’eye tracker, qui s’adapte aux mouvements et micro mouvements oculaires est considérablement amélioré : même si l’oeil bouge pendant l’intervention, le laser va suivre intégralement tous ses mouvements améliorant ainsi la précision du traitement.
- Enfin, la Photokératectomie Réfractive (PKR) est la méthode d’intervention la plus sécuritaire : elle consiste à changer la forme de la cornée en surface, sans découpe de lamelle et peut traiter de fortes myopies.

Une intervention : en pratique...
Avant toute prise en charge chirurgicale, le patient doit au préalable prendre un rendez-vous avec le chirurgien pour dresser un bilan préopératoire.
S’il n’y a pas de contre-indication médicale, le patient peut se faire opérer successivement les deux yeux à environ un mois d'intervalle.
Pratiquée en ambulatoire, l’intervention dure moins de 2 minutes. Des gouttes sont insérées dans l’oeil pour l’anesthésier, puis l’intervention au laser (quelques secondes) est pratiquée.
Le patient peut repartir chez lui directement après l’intervention. Une visite post-opératoire est programmée dans les 2 à 3 jours suivants.

Et si je ne peux pas bénéficier de cette technique ?
Certaines contre-indications peuvent exister : kératocône, cornées trop fines, trop grosses corrections... D’autres techniques seront peut-être alors proposées comme l’ implantation intraoculaire d’implant phake de chambre postérieure (de type ICL Visian Staar), c’est-à-dire la pose d’un implant devant le cristallin.